Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Via le QR code

        QR code Pour Mouilleron

Pages

6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 12:02

Notre association avait proposé une diversification et une répartition sur l'année de l'offre culturelle. Pour sa part, prenant appui exclusivement sur la nouvelle salle de la Longère, la majorité municipale a repris et promu cette idée sous l'appellation « saison culturelle Face et Si ». Cette année, hormis l'orchestre de Vendée qui a fait le plein dans le cadre des spectacles subventionnés par le Conseil Général, les autres spectacles ont réuni quelques dizaines de personnes perdues dans une Longère qui peut en accueillir 800 ! Un vrai « flop » pour cette dizaine de spectacles qui présentaient pourtant des qualités techniques adaptées à un public familial. Nos élus minoritaires ne pouvant exprimer leur avis à la commission culturelle qui n'est pas réunie, il nous semble opportun de faire ici notre analyse et quelques propositions :

  • Pourquoi localiser tous les spectacles à la Longère, alors que le public potentiel de la plupart d'entre eux ne dépasse pas la jauge de la salle du Foyer Rural. En utilisant opportunément cette salle de proximité, des plages de location ou de mise à disposition de la Longère seraient libérées pour d'autres usages adaptés à sa capacité

  • A contrario, pourquoi la troupe des « Tréteaux de la Marelle » dont la qualité des spectacles et les liens étroits avec la population permettent de réunir plus de 1500 spectateurs ne tirent pas partie des atouts de la Longère pour donner un nouvel élan à leur association.

  • Avec plusieurs salles sur notre commune (Foyer Rural, Longère, Vendéspace), il y a lieu de repenser l'offre culturelle et la cibler sur la jauge adaptée. Cela passe aussi par des accords de planification avec le Conseil Général et le Grand R à La Roche sur yon.

  • Le festival Face et Si peut persévérer à l'échelle mouilleronnaise à condition de migrer sur le site de la Longère à Beaupuy . En redéfinissant son concept autour de la qualité acoustique et de l'originalité musicale, on peut à la fois préserver son ancrage dans le bénévolat local et remettre un budget à l'équilibre en évitant l'installation de structures en toiles qui représentent la grosse part du déficit comblé par la municipalité en 2012 (185 000€, soit 100€ par foyer). Aujourd'hui, dans un souci de complémentarité et de bonne gestion des deniers publics, Il faut laisser au département l'ambition des spectacles de prestige, conformes à la jauge du Vendespace.

  • Redéfinir les dates et horaires de spectacle selon le public visé. Cette année, au moins 5 spectacles s'adressaient autant aux enfants qu'aux adultes mais aucun d'entre eux n'était proposé en relation avec les écoles de Mouilleron ou les collèges de La Roche sur yon.

  • Diversifier la programmation. On peut s'étonner qu'il n'y ait eu aucun spectacle humoristique en 2012 alors que des artistes patoisant vendéens peuvent faire un tabac dans les communes voisines! Par ailleurs, nous disposons de talents régionaux qui réunissent près de 80 spectateurs de moyenne dans les salons des familles ou associations accueillantes :c'est ainsi que les « chant'appart's » qui se sont déroulés ce printemps dans la famille Grondin au quartier des étangs et à la MAS des Chanterelles ont trouvé un public enthousiaste. Enfin, avec« la Petite Troupe », le café théâtre trouve sa place à Mouilleron dans un registre différent des«Tréteaux de la Marelle ».

  • Faire une tarification plus attractive. Dans une offre de spectacles populaires, le prix d'entrée doit se situer sous le niveau d'une place de cinéma,ce qui n'est pas le cas aujourd'hui. Enfin, Il faut revoir l'offre d'abonnement à la saison culturelle qui exclut certains spectacles et perd ainsi de son caractère incitatif. les-delfes.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pourmouilleron - dans vie sociale
commenter cet article

commentaires