Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Via le QR code

        QR code Pour Mouilleron

Pages

9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 18:03

          L’association Pour Mouilleron et les conseillers municipaux minoritaires sont heureux d’avoir pu organiser un premier café citoyen en ce début d’été 2014 au Foyer rural. Plusieurs dizaines de personnes ont répondu à l’invitation : membres de l’association, élus minoritaires, élus de la majorité, intervenants du commerce équitable et dirigeants d’AMAP ou encore simples citoyens.
          Il a été  rappelé dès le début du débat l’importance donnée à la démocratie participative dans la démarche de l’association Pour Mouilleron : s’écouter les uns les autres, partir des demandes et des besoins de la population pour faire émerger les attentes et les projets.
Loïc Danieau a animé le café citoyen avec la bienveillance qui le caractérise, permettant à tous de s’exprimer, et d’apporter les remarques, les arguments que chacun souhaitait.


café1
         Nous avons commencé par nous demander si la supérette, fermée depuis six mois, manquait vraiment à la population. La grande majorité a répondu par l’affirmative. Entre les personnes à mobilités réduites dont les déplacements sont compliqués ou encore les actifs qui ont besoin d’un appoint, ce commerce semble indispensable à la population. Le débat s’est donc davantage orienté sur la forme que peut ou doit prendre ce type de commerce pour être pérenne. Plusieurs fermetures successives ont en effet montré que les Mouilleronnais ne consomment pas assez dans la supérette pour qu’elle soit viable. Le commerce équivalent du Beignon-Basset vient d’ailleurs de fermer ses portes après seulement six mois d’existence.
          Plusieurs éléments d’explications ont été apportés pendant le débat : la proximité de La Roche sur Yon qui offre un éventail de magasins importants à distance moyenne, la plus ou moins bonne intégration du commerçant à la population, la cherté des produits inhérente au petit commerce, la qualité des produits similaires à celle proposée en grande surface.
          Une réponse suggérée pour dynamiser une épicerie de centre-ville est la production locale. Les dirigeants d’Amapyon nous ont apporté leur éclairage et leur regard sur le sujet. Leur Amap (association pour le maintien d’une agriculture paysanne) située à St André d’Ornay s’est rapidement développée en permettant aux producteurs locaux de s’assurer une clientèle par le biais de paniers de légumes à l’année auprès de consommateurs abonnés. Le client devient alors un consom’acteur en évitant toute surproduction, en achetant des produits de saisons de qualité. Quelques Mouilleronnais ont déjà ce type de service avec des livraisons venues de La Génétouze. Il est envisagé durant le débat de permettre au repreneur futur de la supérette d’être un relais à ce type de paniers ou de production locale.
          L’attention a été attirée sur l’amplitude d’ouverture des commerces. Le dimanche matin semble retenir la faveur des Mouilleronnais qui comprennent toute la difficulté pour un commerçant d’être ouvert sur de grandes plages horaires.
          La présence d’un marché est également venue dans la discussion. Les Mouilleronnais apprécient la venue d’un poissonnier ambulant (même si certains le voudraient en permanence) et se demandent si un marché hebdomadaire, dans le respect de la non concurrence vis-à-vis des commerçants installés dans la commune, ne pourrait pas satisfaire la population en terme de qualité : primeur, boucher, crémier… La venue d’artisans ou d’animations (impulsées par la mairie ou les commerçants) rendrait ce rendez-vous régulier convivial et attractif. Certaines personnes considérant que la surface de la supérette est trop grande suggère d’en réserver une partie pour un marché couvert. Il appartient à la mairie détentrice des murs d’en décider.
          Les élus de la majorité ont profité de ce café citoyen pour annoncer la réfection de la place de la Marelle afin de la rendre plus attractive et pour rappeler qu’ils ne sont pas décideurs de la succession de la supérette malgré l’annonce d’une réouverture probable mi-aout.
          Le problème de la sécurité des déplacements sur la rue principale et entre la Marelle et la ZAC des Oiseaux est évoqué malgré les infrastructures mises en place.

 

          La monnaie locale est venue dans le débat. Celle-ci favorise l’achat aux commerçants de la commune mais semble pour le moment éloignées des préoccupations mouilleronnais.
          Il est ressorti durant le débat que la réouverture de la supérette est vraiment attendue par la population mais qu’il faudra faire évoluer le modèle de celle-ci pour apporter une valeur ajoutée (production locale, bio, équitable…) nécessaire à son bon démarrage. Les Mouilleronnais sont dans l’attente de produits de qualité.

café2

  

        L’association Pour Mouilleron et ses élus minoritaires ressortent ravis de ce premier café citoyen. Il y en aura d’autres sur des sujets variés. La démocratie participative fait partie de nos convictions et nous ferons remonter ces échanges auprès de la Municipalité, de l’association des commerçants (l’UCAM) mais aussi du futur repreneur afin qu’il connaisse au mieux les demandes de la population.


          Les membres de l’Association Pour Mouilleron et  les élus Gérard Barteau, Lucie Gomes et Michel Parsy.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by pourmouilleron
commenter cet article

commentaires